Ce n’était donc pas un test

En cette belle (non) journée qui clôture le mois de septembre, j’ai finalement reçu une lettre qui me confirme que l’entretien complètement barré que j’ai eu à la Préfecture n’était pas un test mais bel et bien la réalité : je suis refusée ! Bon l’histoire du test je n’y croyais vraiment pas, je n’aurais pas passé quasiment une heure d’entretien qui tenait plus de la torture qu’autre chose pour qu’on m’annonce à la finale que tout ceci n’était que du pipeau juste pour voir si je savais tenir la pression. Je sentais bien que je faisais mauvaise impression.

Je suis évidemment un peu dégoûtée, mais je ne le prends pas si mal : au moins maintenant, si je dois repostuler un jour dans la fonction publique, je saurai qu’il faut que je m’attende à tout sauf à un entretien classique en rapport avec le poste. Et si quelqu’un passe par ici en se demandant comment se passe un entretien dans la fonction publique, eh bien voici mes conclusions : potasse absolument TOUT. Je n’ai pas eu l’impression d’être traitée comme une externe, les recruteuses s’attendaient vraiment à ce que je sache tout et pas seulement sur le poste convoité : sur la fonction publique en général, sur le mode d’élection des préfets, sur la manière dont fonctionne une préfecture, son rôle auprès de la population… j’ai eu des questions sur TOUT. Et ce n’était que l’entretien de sélection !

Du coup le maigre espoir est mort et je suis de nouveau dans les méandres de la recherche d’emploi, sachant que depuis le déconfinement, les offres que je croise sont encore plus précaires qu’avant : toujours des contrats courts voir très courts, très peu de CDI ou alors dans des domaines archi-spécifiques. J’en suis rendue à postuler pour faire des sondages à la sortie de Carrefour avec ma tablette, même si honnêtement pour ce genre de job j’espère surtout ne pas être rappelée ça ne vaut pas le coup ><

J’ai eu également l’immense plaisir (non) de me bloquer le dos la semaine dernière, ce qui forcément rend les déplacements assez compliqués. En voyant que ça ne s’arrangeait pas, j’ai été voir mon médecin habituel… qui une fois de plus ne m’a pas examinée ni rien mais m’a prescrit du…doliprane (spoiler alert : j’ai toujours mal). Il a fallu que j’insiste un peu pour avoir une radio, en espérant qu’elle montre quelque chose, mais j’ai bon espoir vu que la douleur n’a diminué qu’un petit peu. Je voulais aussi renouveler mon ALD, ce qui a donné lieu a un dialogue assez surréaliste qui résume bien ce médecin :

Médecin : Ah mais voyez avec la pharmacie pour mettre votre carte à jour !

Moi : Non mais en fait l’ALD ça se renouvelle avec vous, je dois remplir un document avec vous pour l’envoyer à l’assurance maladie.

Médecin : Oui mais avant vous devez mettre votre carte à jour.

Moi : Elle est déjà à jour, je dois remplir le papier avec vous…

Médecin : Eh bien vous la remettrez à jour. Et ensuite vous revenez me voir. Allez ça fera 25 euros.

Du coup, forcément, je n’ai pas pu renouveler mon ALD ! Si seulement c’était à vie comme avant, je ne suis pas prête de guérir de ma maladie et je trouve ça ridicule de remplir un document disant que non, je n’ai pas guéri miraculeusement alors continuez le peu de remboursements qu’il est possible d’obtenir merci beaucoup !

J’ai également été contactée pour faire une prise de sang dans le cadre d’une étude sur l’immunité au Covid-19… et je n’ai plus aucune immunité à l’heure actuelle, ce qui fait que théoriquement je peux l’attraper de nouveau. Sachant que j’ai cru mourir pendant ces longs mois de maladie, j’aimerais éviter… surtout vu l’absence de prise en charge dans cette région ! La personne que j’ai eue au téléphone m’a cependant dit que j’étais une des rares à ne plus avoir du tout d’immunité, dans l’ensemble la plupart des gens sont encore immunisés. Mais comme j’ai un système immunitaire faible de base, j’imagine que ça devait arriver.

Une note plus positive cependant, j’ai été contactée pour recevoir mon premier livre en service de presse ! Vu mon nombre assez faible de lecteurs (globalement c’est toujours le même cercle) je ne pensais pas que ça arriverait un jour, mais c’est arrivé ! Du coup je vais sûrement chroniquer le tome 2 de cette saga sur mon blog littéraire et sur Babelio 😀

Je suis toute contente et ça m’a fait tout drôle, même si ce n’est qu’un livre c’est la première fois que je suis démarchée sérieusement (je l’ai été une fois pour un livre en e-book, mais étant incapable de lire trop longtemps sur le PC je renonce aux ebooks car je ne les finis jamais) et c’est flatteur, ça veut dire que mes chroniques plaisent, même si généralement ce sont les articles les moins lus et les moins commentés !

Bref, comme dirait Guenièvre, on est pas sortis du sable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s